‐ Quel look pour l'explorateur urbain ? ‐

Guide vestimentaire

Pour pratiquer l'Urbex, la tenue vestimentaire est l'un des premiers aspects à considérer. Il conditionne en effet votre maintient thermique, votre confort et votre sécurité lors de vos explorations.

Le froid

Selon la période de l'année ou même simplement la région dans laquelle vous vous trouvez, le froid peut être une des problématique à prendre en considération lors de vos explorations. En hiver ou la nuit d'une manière générale dans certaines régions, avoir froid peut poser de sérieux problèmes. D'abord cela peut altérer la circulation sanguine. Les effets possibles peuvent alors être une dégradation de la mobilité des pieds et des mains ainsi qu'une exacerbation de leur sensibilité. A partir de là, on imagine aisément les complications pour l'exploration en cours. Il devient alors difficile de se mouvoir, de franchir les obstacles et on devient beaucoup plus sensible aux chutes et chocs en tout genre. Plus situationnel, le froid peut également être votre pire ennemi si vous décidez de passer la nuit sur le lieu de votre exploration ou si celle-ci dure plus longtemps que prévu (égarement, envie de poursuivre au-delà du trajet prévu, ...). Dans ces cas de figure vous risquez les mêmes effets qu'énoncé précédemment cumulés au fait que vous êtes dans une situation de vulnérabilité.

Il convient alors de bien couvrir l'intégralité de son corps. Un manteau vous garantira le maintien au chaud de votre buste et ainsi de votre corps en général, mais une paire de gants et de bonnes chaussures garantiront une bonne circulation sanguine jusque dans vos extrémités. Un pantalon doublé et une écharpe, assortie d'un bonnet selon la nécessité, viendront compléter votre tenue pour un confort optimal.

Bien entendu il est question ici de températures relativement basses, proche de 0 voir en dessous, au contact desquelles le froid est plus qu'un inconfort et devient un réel danger.

La résistance aux chocs et déchirures

La pratique de l'Urbex implique souvent de ramper, grimper, se faufiler, ... C'est bien entendu vos vêtements qui trinquent en premier, mais si ces derniers ne résistent pas, votre peau sera le second rempart. Il est donc indispensable que s'habiller avec des matières résistantes aux chocs et aux frottements.

Les lieux que vous êtes ou serez amenés à visiter seront la plupart du temps délabrés et leur accès, comme leur visite, vont obligeront parfois à quelques acrobaties et autres déplacements commandos. Il est alors important de couvrir l'intégralité des zones de votre corps susceptibles d'entrer en contact avec des surfaces accidentées. On pense bien évidemment aux mains, genoux et coudes, qui sont nos supports naturels lors des déplacements délicats.

Le port de gants sera alors un atout indispensable, quitte à les retirer pour des raisons de confort lorsqu'ils ne sont plus nécessaires. De même, il est important que votre veste (ou manteau), ainsi que votre pantalon, soient constitués d'une matière particulièrement résistante. Il est alors possible de regarder du côté des affaires de montagne pour trouver des matières synthétiques très peu sensibles aux déchirures tout en garantissant un confort et une liberté de mouvement optimals.

Les petits plus

Le port du casque

Plus situationnellement, le port du casque peut être une éventualité à considérer. Si votre exploration urbaine vous amène à évoluer dans un bâtiment dont la structure montre des signes de délabrement avancé, il sera judicieux de protéger votre tête des éventuelles chutes de matériaux. Un élément métallique, un morceau de parpaing ou de brique, même petits, peuvent présenter un risque énorme en cas de chute sur la tête.

Si vous comptez effectuer ce type de sortie en pratiquant l'Urbex, faites l'acquisition d'un casque. Il ne vous servira peut-être pas souvent, vous l'emporterez peut-être parfois pour rien, mais il vous encombrera peu, et peut littéralement vous sauver la vie. L'urbex est une activité à risques, se le rappeler c'est déjà se protéger.

Des chaussures avec de bonnes semelles

Cela peut paraitre évident, c'est pourquoi ce point est abordé en dernier, mais vous devrez chausser de bonnes semelles afin de garantir la stabilité de vos déplacements. Quel que soit le milieu. La présence de crampons, même petits et fins, vous permettra d'avoir davantage confiance dans vos appuis. Ne pensez donc pas que vos trainings ou que la paire de tennis que vous mettez pour jouer au handball fera l'affaire. Leur semelle est souvent lisse et vous mettrait en danger lors de vos appuis sur des surfaces humides ou inclinées.

Message pénible mais exigé par la CNIL : le site utilise des cookies pour établir des mesures d'audience et pour enregistrer votre consentement au message ci-présent. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

En savoir plus sur les cookies