‐ Sac à dos et accessoires pratiques pour l'urbex ‐

Transporter son barda

On l'a vu, en Urbex, il faut être bien préparé et bien équipé. Cela implique de penser à la façon dont on va transporter les outils et accessoires dont on a besoin et d'organiser tout ça de manière à ce que chaque chose soit facilement accessible au moment où on en a besoin.

Le sac à dos

Rien de révolutionnaire, le bon vieux sac à dos s'avère être la meilleure option. Mais il faudra qu'il corresponde à certaines caractéristiques. En effet, pour l'exploration urbaine, le principale mot d'ordre sera la robustesse. L'idée est qu'il protège le matériel qu'il contient et que lui-même résiste aux contraintes auxquelles il sera exposé. Il faudra également opter pour un sac compartimenté, afin que chaque accessoire ou élément aie une place logique en fonction des circonstances dans lesquelles il devra être accessible.

La banane !

Si on met de côté le caractère kitchissime de la banane, il s'avère qu'elle peut être utile pour avoir à portée de main des petits éléments susceptibles d'être utilisés fréquemment, dans l'urgence ou simplement sans vous arrêter. Une lampe Mag Lite, vos papiers (indispensable en cas de rencontre inopportune avec la police), un petit truc à manger, ... Pas indispensable, mais à considérer.

Une corde

Alors il ne s'agit pas là d'une manière de transporter son matériel à proprement parler, mais plutôt d'une solution multifonctions pour palier à pas mal de situation délicate en exploration urbaine. Une corde vous sera utile dans les cas suivants :

  • Pour vous aider à accéder à un endroit en hauteur ou simplement difficile à atteindre. Une corde vous offrira une solution de fixation dans les cas ou les appuis stables seraient difficile à trouver.
  • De la même façon, une corde vous permettra de monter du matériel à un étage ou niveau surélevé dans le cas où il serait trop dangereux de grimper avec le sac sur le dos ou du matériel dans les mains.
  • Et les cas d'utilisations sont aussi nombreux que les situations auxquelles vous pouvez être confronté ... c'est à dire illimité. C'est de toute façon un allié de poids dans toutes les activités d'extérieur où il est possible de devoir grimper, monter des objets, attacher des personnes ou des matériels entre eux, ...

Les "au-cas-où"

Au rayon des accessoires qui ne servent jamais, sauf le jour où on ne les a pas, on peut trouver le compteur Geiger. Cela peut paraitre exagéré mais avec l'expérience vous serez certainement tenté par l'exploration de lieu un peu plus exotique que d'habitude. Des lieux souvent déconseillés mais auxquels vous vous intéresserez en dépit du bon sens. Il convient donc d'en parler. Ainsi la visite d'une ancienne centrale, quel que soit le combustible qu'elle utilisait, est susceptible de présenter des traces de radiation. Et ce malgré les traitements et le scellement opérés par les autorités. Il est donc indispensable de s'équiper un détecteur de rayonnement si vous envisagez ce genre d'exploration.

Un autre accessoire utile est la craie. Cela ne coute pas grand-chose et peut être utile dans pas mal de situations. On peut notamment marquer un endroit par lequel on est déjà passé ou dessiner une flèche pour indiquer le sens du retour.

Message pénible mais exigé par la CNIL : le site utilise des cookies pour établir des mesures d'audience et pour enregistrer votre consentement au message ci-présent. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

En savoir plus sur les cookies